La lettre de Christian Imbert

Christian Imbert se présente dans cette lettre quasiment exhaustivement. Ce qu’il ne dit pas c’est que depuis ce jour où Henri découvrit qu’il peignait et dessinait avec un sens aigüe du détail les poissons et toute scène de pêche, il a illustré par ses dessins nombres de livres écrits par Henri, nombres d’articles de différents auteurs dans différentes revues, ce qu’il fait toujours aujourd’hui.

Il avait dessiné le logo de la société ACHIGAN (black bass en canadien), dont je vous joins le dessin original, qu’Henri  avait créée avec Jacques Rosen et qui voulait proposer des pêches  en réservoir pour le black bass dans les étangs de sites prestigieux comme les châteaux et les golfs, projet qui échoua pour avoir été pensé et inventé avant l’heure, pour un public pas encore accro à la pêche du Black bass !

Il vous parle de la mémorable série de cinq articles sur « le sandre au poisson mort »  parus dans « La pêche et les poissons »  en 1976. Je vous en donne donc le premier volet ce mois-ci dans la page de « l’article technique ».

Je vous joins également le compte-rendu du séjour que Christian fit avec ses deux amis avec Henri sur le lac de Lous, début comme il le dit d’une longue et indéfectible amitié. Aussi une très belle lettre que Christian a écrite à Henri juste après la sortie de son livre « La longue coulée » *.

* livre encore disponible contre 10 Euros + 2,40 Euros de port
Si vous êtes intéressé, laissez-moi vos coordonnées dans la rubrique « Pages / Contact ».

 

 

Bien Cher Henri

 

 

Ta disparition fut si soudaine, si inattendue que j’ai été sous le choc lors de la cérémonie de ton départ. J’aurais voulu préparer un texte pour ce jour là, mais le cœur était trop gros et je pensais que d’autres amis pêcheurs allaient te dire adieu, te remercier pour tout ce que tu avais donné, apporté à notre petit monde de passion et mystère, mais ce jour là peut être sous le coup brutal de ton décès, aucun des pêcheurs présents ne put parler ..!!

 

Voilà ce que je voulais dire en ta mémoire ;

« La pêche me tenait déjà bien avant de te connaitre, mais disons que, même au travers des articles de Michel Duborgel, la recherche des carnassiers me laissait sur ma faim…

 

La vraie première rencontre fut celle du journaliste halieutique que tu étais… et quel journaliste !!

En 1976 tu écrivis dans la Pêche et les Poissons ta mémorable série d’articles sur le sandre et la monture à poisson mort de l’ami Albert. Avec Richard mon inséparable compagnon de pêche, nous prenions des sandres au posé mais combien de fois t’ai-je raconté la fabrication de ma première monture juste après t’avoir lu et ce premier sandre pris au premier essai !! Tu rigolais toujours de bon cœur à nous voir encore émerveillés, des années après, de ce premier choc !

Grâce à toi toute une génération de pêcheurs attendait chaque mois avec fébrilité sa revue de pêche… Quand on te rappelait cela, tu étais heureux de voir que ton travail avait été si porteur mais tu n’avais pas imaginé l’effet de la retombée de tes articles et de ta passion sur des jeunes comme nous! Tous tes écrits étaient édifiants et donnaient vraiment envie !

Crucifiés à vie par cette fantastique chasse tactile, une véritable passion venait de naître.

 

La deuxième rencontre fut déterminante. Passionnés par les concours de la Pêche et les Poissons, nous gagnâmes en 1981 le plus beau des prix. Et là, vraiment la chance nous sourit lorsque Daniel Maury nous annonça qu’on allait pouvoir réaliser notre rêve; pêcher trois jours avec notre « Dieu » sur son lac de barrage !! Combien de fois t’avons-nous narré cette histoire ?! Tu appréhendais même que ces premiers « élèves » soient des Parisiens du genre de ceux que le père Matthieu n’aimait pas trop !

Il n’en fut rien. Ce séjour à Combetalade, où l’année suivante, Martine et toi, alliez vivre totalement de votre passion, fut une réussite.

Tes encouragements, tes conseils précieux, les réponses effaçant nos doutes et nos questions, nous disant qu’on avait tout compris et qu’il fallait maintenant faire notre expérience sur les grands lacs, nous firent progresser de plusieurs années en 3 jours.

De là est née une longue amitié qui prit racine petit à petit.

 

Dès lors tu devins un véritable guide dans ma vie de pêcheur.

 

C’est après ce fameux séjour que rapidement nous achetâmes un bateau.

C’est toi qui nous parlas du lac du DER. Nous l’avons découvert et appris longuement… ce fut notre paradis le plus beau…

C’est toi aussi qui nous mis le pied à l’étrier en nous présentant Jean Luc Faure pour être guide à l’EFP *. Belles années de transmission de la passion comme tu savais si bien le faire.

Découvrant que je dessinais et peignais des poissons tu me proposas à maintes reprises de travailler avec toi.

Tu nous fis découvrir les premiers leurres souples virgules qui allaient devenir un monde totalement nouveau en 20 ans… faisant presque oublier le poisson mort manié aujourd’hui ! Je me souviens de ces pêches de sandres en Seine avec notre Francis Balleydier, que tous, nous aimions tant !!

 

Tu nous as fait fantasmer dès ton premier voyage en Alaska. De passage à Paris vous nous avez projeté le film que Martine avait tourné….je n’en dormis pas durant plusieurs nuits. L’année suivante nous y allions avec vous.

Puis vint ce voyage au Maroc au goût si sauvage que nous avons tant aimé… ! avec une sacrée équipe de mordus !

Sans compter ces parties de pêche ici ou là et tous tes passionnants récits de voyages qui nous faisaient tant rêver, mais auxquels nous ne pouvions pas tous aller hélas…

 

Ton ouverture, ton intérêt toujours aiguisé pour toutes ces choses de la nature, la vraie, pas celle des écolos actuels dont on rigolait bien parce que justement ils étaient coupés de la vraie écologie, faisaient de toi un être d’exception.

Journaliste curieux, vérifiant, analysant l’intérêt et l’impact de tes écrits, racontant des expériences vécues, possédant une éthique que l’on a du mal à retrouver aujourd’hui, tu fus porteur et découvreur de tant de choses !! Et quelle riche personnalité ! Toute discussion, même lorsqu’on n’était pas toujours d’accord, était enrichissante de par ta culture et ton amour du verbe et de l’authentique.

 

Combien d’autres comme moi te doivent leurs émotions, leurs découvertes et même leur incursion dans ce monde de la pêche ?

 

Moi je m’en souviens et ne l’ai jamais oublié. Je pense souvent à toi et pas seulement au bord de l’eau…

Alors, avec une émotion plus maitrisée cette fois que le jour de ton départ, je te dis encore au sens le plus large comme le plus personnel « Merci pour ce que tu étais, pour ce que tu apportais, Merci pour tout Henri !! »

 

Et merci à Martine de continuer par ce site à faire vivre le grand bonhomme que tu as été…. »

 

Christian IMBERT

 

 

* EFP : Ecole Française de Pêche, crée par Jean Luc FAURE, directeur actuel des Etablissements MEPPS.

 

 

La lettre de Christian Imbert dans Ses amis parlent de lui logo-Achigan-par-Ch-Imbert-133x150

2ème-lettre-Ch-Imbert-suite-longue-coulée-105x150 dans Ses amis parlent de lui LIVRE-La-longue-coulée-recto-102x150 LIVRE-La-longue-coulée-verso-102x150

phot-et-compte-rendu-concours-Ch-Imbert-ave-HL-52x150



Des nouvelles du parcours black bass Henri LIMOUZIN de Coulon (79)

Des nouvelles du parcours black bass Henri LIMOUZIN de Coulon (79) dans Evènements des-nouvelles-du-parcours-black-bass-de-Coulon-79-page-1-105x150 des-nouvelles-du-parcours-black-bass-de-Coulon-79-page-2-83x150 dans Evènements



Le sandre au poisson mort – 1ère partie (article paru dans « LA PECHE ET LES POISSONS », en avr. 1976)

Le sandre au poisson mort - 1ère partie (article paru dans « LA PECHE ET LES POISSONS », en avr. 1976) dans L'article technique article-09-2012-le-sandre-au-poisson-mort-page-1-107x150 article-09-2012-le-sandre-au-poisson-mort-page-2-106x150 dans L'article technique article-09-2012-le-sandre-au-poisson-mort-page-3-107x150 article-09-2012-le-sandre-au-poisson-mort-page-4-107x150 article-09-2012-le-sandre-au-poisson-mort-page-5-107x150



Le film du mois (article paru dans « LA PECHE ET LES POISSONS », en mars 1976)

Le film du mois (article paru dans « LA PECHE ET LES POISSONS », en mars 1976) dans L'article technique article-09-2012-couverture-du-film-du-mois-108x150 article-09-2012-sommaire-annonçant-le-film-du-mois-106x150 dans L'article technique article-09-2012-le-film-du-mois-page1-112x150 article-09-2012-le-film-du-mois-page2-107x150 article-09-2012-le-film-du-mois-page3-111x150 article-09-2012-le-film-du-mois-page4-107x150



Le brochet au poisson mort (article paru dans « LA PECHE ET LES POISSONS », en sept. 1967)

Le brochet au poisson mort (article paru dans « LA PECHE ET LES POISSONS », en sept. 1967) dans L'article technique article-09-2012-le-brochet-au-poisson-mort-page-1-108x150 article-09-2012-le-brochet-au-poisson-mort-page-2-108x150 dans L'article technique



Sirius n° 11 « … sur la pêche des écrevisses » (article paru dans l’ECHO DES PECHEURS, en sept. 1971)

Sirius n° 11 « … sur la pêche des écrevisses » (article paru dans l’ECHO DES PECHEURS, en sept. 1971) dans L'ancêtre de 'La musette à Matthieu' Sirius-N°11-sept-2012-la-pêche-des-écrevisses-page-1-108x150 Sirius-N°11-sept-2012-la-pêche-des-écrevisses-page-2-107x150 dans L'ancêtre de 'La musette à Matthieu' Sirius-N°11-sept-2012-la-pêche-des-écrevisses-page3-109x150 Sirius-N°11-sept-2012-la-pêche-des-écrevisses-page4jpg-109x150



ma première grossesse |
Femme au foyer ? le bonheur!! |
lesdupas2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Noël Faure
| Liste de naissance Baby Esp...
| jmendez